Qui sont les sikhs de Nihang? La secte guerrière «Guru di Laadli Fauj» dans les nouvelles pour avoir coupé la main du flic | Acheter Bracelet Bouddhiste

Image représentative des Nihangs | Chambre des communes

Taille du texte:

Chandigarh: Dimanche, un groupe de Niikh Sikhs dera à Patiala a traversé plusieurs barricades autour du sabzi mandi à Sanaur, violant les normes de couvre-feu. Lorsque la police du Pendjab a tenté d'arrêter le véhicule en mouvement et a demandé des laissez-passer pour le couvre-feu, les Nihang en colère sont sortis du véhicule et ont attaqué la police avec leurs épées. Dans l'affrontement qui a suivi, un Nihang a coupé la main d'un sous-inspecteur adjoint.

Quelques heures après l'attaque, la police avait encerclé le dera des Nihangs, qui abrite également un gurdwara, et l'accusé s'est rendu après près de deux heures de négociations suivies d'un tir.

L'incident de dimanche a mis en lumière cet ordre qui est à la pointe de la tradition martiale sikh depuis plus de 300 ans.

«Il est surprenant que Nihangs ait attaqué la police. Traditionnellement, les Nihangs ont été pro-établissement », explique le professeur Paramjit Singh, juge au Département de sociologie, Université Guru Nanak Dev, Amritsar.

Le juge, qui a longuement étudié l'origine et l'histoire des Nihangs, ajoute que des éléments criminels sont entrés au fil des ans dans de nombreux deras de Nihang, qui sont devenus pour eux des refuges.

«Les Nihangs ne sont pas une secte ou un groupe consolidé. Ils sont très divisés et tout en suivant les mêmes traditions et normes, ils ont leur propre indépendance deras, dont certains sont en désaccord les uns avec les autres pour leur importance », explique-t-il.

Voici un aperçu détaillé de la secte Nihang, ses origines et son statut actuel.


Lisez aussi: C'est ainsi que le Punjab prévoit de récolter et de se procurer du blé pendant le verrouillage


D'où viennent les Nihangs?

Les Nihangs trouvent leurs origines dans la fondation du Khalsa Panth par le 10e gourou sikh, Gobind Singh, vers 1699. Beaucoup prétendent que la secte est «guru di laadli fauj» (l'armée préférée du gourou).

La secte armée serait issue de l'Akaal Sena, une bande de soldats de Guru Hargobind, le sixième gourou. Plus tard, l'Akaal Sena s'est métamorphosé en «Khalsa Fauj» du 10e gourou.

Nihangs a joué un rôle majeur dans la défense des Sikhs lors des attaques répétées de l'envahisseur afghan Ahmed Shah Abdali au milieu du XVIIIe siècle. Ils occupaient également la position privilégiée dans l'armée du Maharaja Ranjit Singh.

«Il existe plusieurs théories sur l'origine des Nihangs, y compris celle selon laquelle ils ont fait partie de l'Akaal Sena puis de Khalsa Fauj. Mais contrairement à la secte Udasi et aux Nirmalayas qui remontent clairement aux gourous sikhs, il n'y a aucune preuve historique concrète de l'origine des Nihangs », explique le juge.


Lisez aussi: La chute de NRI: comment Covid-19 a modifié l'image de la communauté chérie du Punjab


Armé et intrépide

L’érudit sikh Amrit Pal Singh ‘Amrit’ écrit que le mot Nihang a été utilisé dans le Guru Granth Sahib ainsi que dans d’autres textes sikhs. Bien que le mot ait été utilisé dans différentes significations, dit-il, il est traduit par «une personne sans peur et sans retenue».

"Les Nihangs savent se battre", remarque le juge, ajoutant qu'ils se distinguent par leurs armes et leurs vêtements, et les personnes les plus recherchées lors des fêtes religieuses traditionnelles. melas au Punjab.

Ils sont généralement armés jusqu'aux dents avec non seulement des armes à feu modernes, mais aussi des armes traditionnelles. Il s'agit notamment de bracelets en fer ou jangi kada porté autour du poignet et un chakram ou quoit en acier autour du turban. Ils portent également deux épées ou kirpans, lances et petits poignards portatifs. L'armure complète comprend également une peau de buffle comme bouclier à l'arrière et un chakram et des chaînes de fer autour du cou.

Ils portent de longues robes bleues et des chaussures en cuir appelées jangi moze, avec un embout métallique pointu qui peut être utilisé comme une arme. La partie la plus visible de la tenue est le turban, dont la taille est une question de fierté – certains Nihangs portent pagdis plusieurs fois plus grandes que leurs têtes, les décorant du symbole Khanda Sahib de la foi sikh.


Lisez aussi: Pourquoi Punjabis laisse des milliers d'avions jouets dans ce gurudwara près de Jalandhar


Le style de vie Nihang

Les Nihangs auraient leur propre deras et un mode de vie spécifique.

«Ceux qui sont mariés se voient confier la responsabilité de deras tandis que les autres se déplacent dans l'État. le deras avoir des armes, des armes à feu sous licence, des chevaux et généralement tout le monde subit un entraînement martial », explique le juge.

Il dit que la secte a un calendrier d'événements auxquels assister tout au long de l'année, et cela comprend tous les religieux importants melas, en commençant par Maghi, Baisakhi, Rakhar Punia et Diwali à Jor Mela. «Ils sont connus pour être des consommateurs traditionnels de bhang ou d'une autre forme de substance intoxicante qui est prise par voie orale, mais ne fume jamais», explique le juge.

Lorsque les Nihangs qui ont attaqué la police ont été arrêtés de leur dera, la police a découvert, outre les armes, une grande quantité debhukki » ou de l'opium séché.

«Bien que fragmentés en plusieurs petits groupes et deras, les Nihangs doivent leur allégeance à deux grandes divisions historiques – le Tarna Dal et le Buddha Dal. Les premiers comprenaient les jeunes et les seconds, les vieux », explique le juge. Le siège du Buddha Dal est à Talwandi Sabo, tandis que celui du Tarna Dal est à Hoshiarpur.

À un moment donné, de grandes sections des Nihangs sont en mouvement.

«Plus tôt, ils vivaient dans des deras de fortune appelés chhaavni ou cantonnements. Mais maintenant, des deras permanents sont apparus dans de nombreux endroits de l'État, où ils vivent en apprenant les arts martiaux comme le gatka, l'équitation et le maniement d'armes », explique le juge, ajoutant la plupart des gurdwaras de la maison deras.

Pour exécuter ces deras, ils collectent des dons des villages voisins. Dans les grands deras, les champs agricoles attenants sont cultivés pour leur subsistance. Ceux-ci dirigent également des écoles, des centres équestres et des académies d'arts martiaux.

ThePrint est maintenant sur Telegram. Pour les meilleurs rapports et opinions sur la politique, la gouvernance et plus, abonnez-vous à ThePrint on Telegram.

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube.


L’histoire du bracelet bouddhiste remonte à environ 3.000 ans. Il est lié à la naissance de nombreux courants spirituels comme le bouddhisme et l’hindouisme. En effet, il s’agit d’un objet à usage spirituel. On l’utilisait durant les séances de prières et de méditation.
Pour ce qui est de l’origine du bracelet, il sera difficile de fournir des moderne précises. Mais il s’avère qu’il provient de l’Inde. Selon la tradition, il sera composé de 108 perles. Mais elle n’est plus respectée parmi fabricants.
Le bracelet bouddhiste en bois a l’allure d’une rosaire, un chapelet formé selon 150 grains. En somme, il ressemble à une sorte de guirlande de fugace billes. Bijou spirituel, le bracelet bouddhiste en bois reste un symbole du bouddhisme.
En effet, le bracelet est de plus en plus court actuellement. Il compte entre 10 et 20 perles. Notons que le bijou est fait avec des matières naturelles. Certains modèles sont en bois de santal, quelques sont en pierre de différentes couleurs. Le bijou comporte également une mascotte et un fermoir conique.
Autrefois, le bracelet était porté pour chasser mauvais connaissance et infortunes. Dans années 50, l’utilisait en qu’ornements pendant périodes festives.
Dans le de diffusion de ce religion, ce bracelet bouddhiste a connu des modifications afin de devenir un accessoire en or goût de tous. Ainsi, des tournures plus simples et plus sophistiquées ont vu le jour. Il s’agit par exemple du bracelet shamballa et du bracelet Reiki à 7 chakras .

Les embellissement et perles ont beaucoup d'importance dans la culture bouddhiste. Ils sont utilisés pour prier, dévorer des mantras et effectuer des rituels.
Ils sont couramment composés de pierres naturelles, des pierres semi-précieuses avec une énergie positive. On peut retrouver la pierre semi bas-bleu de :
• Amazonite
• Obsidienne
• Quartz rose
• Labradorite
• Cristal
• Quartz
• Turquoise
• Lapis lazuli
• Oeil de tigre
• Lazuli
• Améthyste
Porté autour du poignet, les décoration bouddhistes vont avoir des bienfaits lithothérapie et spirtituelles sur certaine partie du corps.
De plus, ces embellissement et perles portent des inattendue importantes, le message pour in extenso les personnes qui apprécient de la doctrine bouddhiste.

Le bracelet est une version plus éphémère des perles normales qui est la même signification et transmet le même message.

Le bracelet n’est pas seulement un accessoire fantaisiste, par contre aussi un symbole de la foi.

Le estimation d’un bracelet tibétain varie selon le fournisseur auprès duquel vous vous approvisionnez. Vu leur grande valeur, le coût bien s’élever à des milliers d’euros. Vous avez même la possibilité de déterminer votre bracelet tibétain.

En effet, fioriture bouddha sont de vrais,réels,grands fontaine de bien-être. Si vous devez bafouiller publiquement selon exemple, il suffit de assister un bijou en calcédoine d'or poignet.
Cela vous permet d’obtenir de s’offrir de s’approprier une bonne élocution et d’éviter le bégaiement. En revanche, un modèle en chrysocolle vous permettra de garder la « tête froide ».

Plus qu'un phénomène de mode, le bijou tibétain est un phénomène éducatif au Tibet et d'or Népal, et in globo dans complets les pays asiatiques desquelles la culture est tout tournée vers la spiritualité.
Les madame tibétaines et népalaises attachent une grande importance à leur apparence, se parant ainsi de parures ornés de pierres naturelles ainsi qu'à de symboles spirituels forts, tels signes auspicieux et pourquoi pas mantras bouddhistes (souvent les deux).