"Nous les aimons tous de la même manière" – Sa Majesté commente les manifestants thaïlandais | Bracelet Bouddha

Dans un moment rare, et certainement la première fois commentant les troubles politiques actuels, Sa Majesté le Roi Vajiralongkorn a décrit la Thaïlande comme «la terre du compromis».

Le commentaire faisait suite à une question de Jonathan Miller, correspondant de la chaîne britannique Channel 4, qui faisait partie d'un public de médias internationaux invités à s'asseoir parmi une foule de partisans royalistes devant le Grand Palais. Un correspondant de CNN faisait également partie du petit contingent de médias étrangers.

Interrogé sur ce qu'il dirait aux manifestants anti-gouvernementaux, Sa Majesté a d'abord répondu… «pas de commentaire», puis a ajouté… «Nous les aimons tout de même. Nous les aimons tous de la même manière ».

Pendant ce temps, la foule a scandé «Vive le roi».

SM le Roi avait présidé une cérémonie pour changer le costume du Bouddha d'Émeraude à Bangkok avant de revenir saluer une foule de sympathisants, la deuxième fois au cours de sa visite de 3 semaines en Thaïlande qu'il a interagi avec des partisans, principalement vêtu de chemises jaunes.

L’échange court mais franc, même l’accès des médias étrangers, est un geste qui indique que le palais tente d’améliorer l’image du monarque auprès d’un public international plus large. C'était la première fois que le chef de l'Etat thaïlandais, âgé de 68 ans, s'adressait aux médias internationaux depuis 1979. À cette époque, il était encore prince héritier.

La situation de protestation actuelle est unique, ajoutant la réforme de la monarchie thaïlandaise à la liste habituelle des revendications politiques. Cette fois aussi, les rangs des manifestants viennent des universités du pays… des Thaïlandais plus jeunes et éduqués, pas de l’ancien groupe d’opposition et de politiciens chevronnés avec une hache politique à broyer.

La série de manifestations, qui fait rage depuis 4 mois maintenant, est le plus grand défi lancé à l’establishment au pouvoir depuis des décennies – «l’élite» de Bangkok, l’armée et le «palais».

Les manifestations ont brisé le tabou enraciné de parler ouvertement de la famille royale thaïlandaise en public. Avant une lecture sensationnelle d'un manifeste en 10 points le 10 août par un jeune diplômé universitaire de 23 ans, les critiques ou discussions sur la réforme du monarque thaïlandais n'ont tout simplement jamais été discutées dans un forum public. La Thaïlande possède certaines des lois de lèse-majesté les plus strictes au monde. Critiquer le roi, la reine ou les membres de la famille royale thaïlandaise est passible d'une peine maximale de 15 ans de prison.

Premièrement, les manifestants, et maintenant une communauté thaïlandaise plus large, discutent maintenant du rôle du monarque thaïlandais et examinent la richesse et le pouvoir du roi Vajiralongkorn, ainsi que sa préférence de vivre une grande partie de l’année en Bavière, en Allemagne.

Restez en contact avec The Thaiger en suivant notre page Facebook.
Ne manquez jamais les futurs messages en suivant The Thaiger.


L’histoire du bracelet bouddhiste remonte à presque 3.000 ans. Il est lié à la naissance beaucoup de courants spirituels tel que le bouddhisme et l’hindouisme. En effet, il s’agit d’un objet à usage spirituel. On l’utilisait durant séances de prières et de méditation.
Pour ce qui est de l’origine du bracelet, il sera difficile d’apporter des fraîche précises. Mais il s’avère qu’il provient de l’Inde. Selon la tradition, il sera composé de 108 perles. Mais n’est plus respectée dans les fabricants.
Le bracelet bouddhiste en bois est l’allure d’une rosaire, un chapelet formé selon 150 grains. En somme, il ressemble à une sorte de guirlande de écourté billes. Bijou spirituel, le bracelet bouddhiste en bois reste un symbole du bouddhisme.
En effet, le bracelet est de plus en plus court actuellement. Il compte entre 10 et 20 perles. Notons que le bijou est fait avec des matières naturelles. Certains modèles sont en bois de santal, quelques sont en pierre de différentes couleurs. Le bijou comporte également une palladium et un fermoir conique.
Autrefois, le bracelet était porté pour chasser mauvais raison et infortunes. Dans années 50, l’utilisait en qu’ornements pendant les périodes festives.
Dans le processus de diffusion de ce religion, ce bracelet bouddhiste est connu des modifications afin de devenir un accessoire en or goût de tous. Ainsi, des formes plus simples et plus sophistiquées ont vu le jour. Il s’agit d’ailleurs du bracelet shamballa et du bracelet Reiki à 7 chakras .

Les ornement et perles ont beaucoup d’importance dans la culture bouddhiste. Ils sont utilisés pour prier, compulser des mantras et effectuer des rituels.
Ils sont souvent composés de pierres naturelles, des pierres semi-précieuses disposant d’une énergie positive. On retrouver la pierre semi précieuse de :
• Amazonite
• Obsidienne
• Quartz rose
• Labradorite
• Cristal
• Quartz
• Turquoise
• Lapis lazuli
• Oeil de tigre
• Lazuli
• Améthyste
Porté autour du poignet, les ornement bouddhistes auront des bienfaits lithothérapie et spirtituelles sur certaine partie du corps.
De plus, ces décoration et perles portent des inédite importantes, le message pour tous les pratiquants de la doctrine bouddhiste.

Le bracelet est une version plus écourté des perles normales qui a la même signification et transmet le même message.

Le bracelet n’est pas seulement un accessoire fantaisiste, par contre aussi un symbole de la foi.

Le montant d’un bracelet tibétain varie selon le fournisseur auprès duquel vous vous approvisionnez. Vu leur grande valeur, le prix peut bien s’élever à des milliers d’euros. Vous avez même la possibilité de dépeindre votre bracelet tibétain.

En effet, fioriture bouddha sont de véritables source de bien-être. Si vous devez marmonner publiquement en exemple, il suffit de persévérer un bijou en calcédoine en or poignet.
Cela vous permet d’avoir une bonne élocution et d’éviter le bégaiement. En revanche, un modèle en chrysocolle vous permettra de garder la « tête froide ».

Plus qu’un phénomène de mode, le bijou tibétain est un véritable phénomène instructif en or Tibet et en or Népal, et in globo dans finis pays asiatiques dont la culture est tout tournée vers la spiritualité.
Les dame tibétaines et népalaises attachent une grande importance à apparence, se parant ainsi de bijoux ornés de pierres naturelles ou de symboles spirituels forts, tels les signes auspicieux ainsi qu’à les mantras bouddhistes (souvent deux).