Mala et Mantra dans le numéro d'août de Yoga Magazine | Bracelet Tibétain

Avec notre centre d’intérêt sur la pleine conscience, la méditation, le bien-être et l’autonomisation, il n’est pas surprenant que Mala et Mantra soient réellement en résonance avec la communauté du yoga. Et quelle communauté merveilleuse? Elle est remplie de tant de gens extraordinaires, puissants, talentueux et vraiment formidables, comme nous en avons fait l'expérience il y a quelques semaines lorsque nous avons assisté à Yoga Journal Live à San Diego. (Si vous voulez voir certaines de nos superbes photos de l'événement, visitez notre page Facebook ou consultez notre fil Instagram!)

C’est une des raisons pour lesquelles nous étions si heureux d’être inclus dans le numéro d’août de Magazine de yoga, une superbe publication qui traite de sujets comme le bien-être, la vie naturelle et, bien sûr, le yoga pour aider les yogis du monde entier à améliorer leur pratique et à mener une vie plus saine, plus équilibrée et plus complète.

Les malas sont de magnifiques perfection composés de 108 perles que les Boudhistes et les Hindous utilisent depuis des siècles pour méditer. Il est utilisé pour compter les mantras (les prières en sanskrit) selon groupes de 108 répétitions. La récitation d’un mantra est utilisée comme une forme de méditation.
Selon les origines du yoga, un mantra est un mot ou une phrase en sanskrit qui a des avantages spéciaux qui transforment la conscience, satisfont les désirs ou bien promeuvent la guérison.

La « guirlande de méditation » est donc la traduction littérale de ce mot d’origine sanskrit, la langue des textes sacré hindous et bouddhistes, ce qui renvoie à son usage primaire le « Japa » (type particulier de méditation où le fidèle récite des textes sacrés). Dès lors, le japa mala a pour usage à la récitation de prières mantras pendant séances de méditation.
Le Mala sert principalement à compter le nombre de récitations de mantras dans le bouddhisme lors des prières et pendant la méditation, tandis que dans l’hindouisme ce bracelet Mala « Rudraksha » est un accessoire de protection aux vertus spirituelles constitué de graines d’Elaeocarpus ganitrus de tailles diverses.

Le bracelet Mala vous permet, avec l’aide de ses perles, d’évaluer votre temps de méditation. Il est une valeur impartiale de la durée de chacune de vos séances.

Le bracelet Mala peut aussi vous aider à travailler votre patience et votre concentration. La patience et la concentration sont de deux ans bienfaits indispensables à la méditation. Ce sont aussi des qualités indéniables dans votre vie quotidienne et dans votre développement personnel et spirituel.

Le fait d’égrener chaque germe donne l’occasion de se recentrer. Le bracelet Mala devient un mécanisme qui rappelle à l’essentiel en toutes circonstances.

Il est le symbole du parcours de ses chemins profonds. Il suggère que ces chemins peuvent être traversés à l’infini en dévoilant encore de nouvelles richesses. C’est une façon d’apprendre que la connaissance de soi est Illimitée. Le développement personnel est l’art de rempli une vie. Il est probable de profiter de l’énergie du Mala tibétain pour optimiser sa séance. Certains ornement Mala permettent d’accéder plus rapidement à un état de sérénité profond. Ils sont également propices en or bien-être et à la relaxation.

Dans le yoga, le bracelet Mala peut aussi devenir un point de fixation. Il donne l’opportunité de rester concentré, et surtout de faire abstraction de l’environnement.

Les bijoux bracelet Yoga ont souvent des vertus lithothérapie grâce aux pierres semi précieuses. Le pouvoir des pierres est très puissant sur le corps humain.
Voici les pierres naturelles donnant des énergies positives :
• Quartz
• Cristal
• Jaspe dalmatien
• Cornaline
• Pierre de soleil
• Agate noire
• Diamant
• Citrine
• Obsidienne
• Calcédoine
• Pierres de lave
• Pierre d ambre
• Oeil de faucon
• Jaspe jaune
• Pierre de protection
• Pierre de lune
• Turquoise
• Améthyste
• Lapis lazuli
• Aventurine
• Oeil de tigre

Ceux qui examinent les chakras décrivent tel que des organes vivants. Ils auraient pour fonction la social control de « l’énergie » entre les différentes parties du corps, et entre le corps, la terre et l’univers. Soumis aux aléas de l’individu, elles présenteraient des symptômes de rigidité ou d’affaissement, d’encombrement ou de perte de vitalité. Ils communiqueraient entre eux et seraient capables de se compenser mutuellement. Réciproquement, une action « d’harmonisation énergétique » ( tel que le but notre bracelet ) aurait des répercussions sur les facultés de l’individu.