Existe-t-il une preuve scientifique de l'existence des chakras? | Achat Bouddha

Dans les années 90, Konstantin Korotkov, professeur à l'Université fédérale des technologies de l'information, de l'optique et de la mécanique de l'Université fédérale de Saint-Pétersbourg en Russie, avait créé quelque chose de très intéressant…

Cette technologie n’est pas nouvelle; cela a été créé maintes et maintes fois par différents moyens.

Konstantin avait créé un dispositif qu'il a nommé GVC, basé sur l'ancien système chinois de méridiens d'énergie. Il mesure la bioénergie émise par tous les organismes vivants au moyen d'une évaluation non invasive et sans douleur.

Il utilise un petit courant électrique qui est connecté au bout des doigts et prend moins d’une milliseconde pour envoyer des signaux. Lorsque ces charges électriques traversent le corps, notre corps répond naturellement avec une sorte de «nuage d’électrons» constitué de photons lumineux.

Cette lueur peut être capturée avec un système de caméra CCD optique puis traduite sur un ordinateur.

Chaque secte du bout du doigt représente différents organes et systèmes du corps. Un programme informatique projette la figure d'un corps et place autour de lui un type de nuage aurique en correspondance avec chaque chakra.

Selon l'ancienne médecine indienne ayurvédique, chaque partie de nos doigts correspond à différentes parties du corps et à différents systèmes en nous.

Ils disent également qu'il y a 7 principaux points d'énergie le long du centre de notre être. Konstantin a repris cette idée et l'a appliquée à sa technologie.

Les différentes balles de couleurs représentent chaque chakra et la quantité de travail que nous devons y mettre mentalement, physiquement et émotionnellement. Plus il est éloigné du centre, plus le chakra spécifique doit être travaillé.

Cela peut se traduire en vie physique, si votre chakra de la gorge est éteint, cela peut signifier que vous devez travailler à parler. Si votre chakra du coeur est éteint, cela peut signifier que vous devez pratiquer la compassion et la compréhension avec les gens de votre vie.

Korotkov a également utilisé un type de photographie Kirlian pour montrer le moment exact où l’âme de quelqu'un a quitté son corps au moment de sa mort! Il dit qu'il y a une force de vie bleue que vous pouvez voir quitter le corps. Il dit que le nombril et la tête sont les premières parties de nous à perdre leur force de vie et le coeur et l'aine sont les dernières.

Dans d’autres cas, il a noté que l’âme des personnes qui ont eu des morts violentes ou inattendues peut se manifester dans un état de confusion et que leur conscience ne sait pas qu’elles sont décédées.

Cette méthode a été utilisée par plus de 300 médecins du monde entier qui l'ont utilisée pour surveiller le stress et même traiter des problèmes comme le cancer.

De nombreux médecins commencent enfin à comprendre que beaucoup de maladies découlent d’une perturbation émotionnelle puis se traduisent par une maladie physique.

Plus nous pouvons comprendre la profondeur de la conscience et son impact sur notre personnalité, plus nous pouvons explorer médicalement.

Sources: 1

L’histoire du bracelet bouddhiste remonte à presque 3.000 ans. Il est adhérent la naissance de nombreux courants spirituels comme le bouddhisme et l’hindouisme. En effet, il s’agit d’un objet à usage spirituel. On l’utilisait durant les séances de prières et de méditation.
Pour ce qui est de l’origine du bracelet, il est difficile de proposer des informations précises. Mais il s’avère qu’il provient de l’Inde. Selon la tradition, il sera composé de 108 perles. Mais elle n’est plus respectée par les fabricants.
Le bracelet bouddhiste en bois a l’allure d’une rosaire, un chapelet formé selon 150 grains. En somme, il ressemble à une sorte de guirlande de petites billes. Bijou spirituel, le bracelet bouddhiste en bois reste un symbole du bouddhisme.
En effet, le bracelet est de plus en plus court actuellement. Il compte entre 10 et 20 perles. Notons que le bijou est fait avec des matières naturelles. Certains modèles sont en bois de santal, quelques sont en pierre de différentes couleurs. Le bijou comporte également une gri-gri et un fermoir conique.
Autrefois, le bracelet était porté pour chasser les mauvais pensée et infortunes. Dans les années 50, on l’utilisait en tant qu’ornements pendant périodes festives.
Dans le de diffusion de ce religion, ce bracelet bouddhiste est connu des modifications afin de devenir un accessoire or goût de tous. Ainsi, des formes plus simples et plus sophistiquées ont vu le jour. Il s’agit à l’opposé du bracelet shamballa et du bracelet Reiki à 7 chakras .

Les bracelets et les perles ont beaucoup d’importance dans la culture bouddhiste. Ils sont utilisés pour prier, parcourir des mantras et effectuer des rituels.
Ils sont couramment composés de pierres naturelles, des pierres semi-précieuses avec une énergie positive. On peut retrouver la pierre semi pédante de :
• Amazonite
• Obsidienne
• Quartz rose
• Labradorite
• Cristal
• Quartz
• Turquoise
• Lapis lazuli
• Oeil de tigre
• Lazuli
• Améthyste
Porté autour du poignet, les bracelets bouddhistes auront des lithothérapie et spirtituelles sur certaine partie du corps.
De plus, ces décoration et perles portent des inédite importantes, le message pour parfaits les adeptes de la doctrine bouddhiste.

Le bracelet est une version plus petite des perles classiques qui a la même signification et transmet le même message.

Le bracelet n’est pas seulement un accessoire fantaisiste, par contre aussi un symbole de la foi.

Le coût d’un bracelet tibétain varie selon le fournisseur auprès duquel vous vous approvisionnez. Vu leur grande valeur, le prix peut bien s’élever à des milliers d’euros. Vous avez même la possibilité de préciser votre bracelet tibétain.

En effet, les embellissement bouddha sont de vrais,réels,grands sources de bien-être. Si vous devez nasiller publiquement parmi exemple, il assez de tenir un bijou en calcédoine au poignet.
Cela vous permet d’avoir une élocution et d’éviter le bégaiement. En revanche, un modèle en chrysocolle fera en sorte de garder la « tête froide ».

Plus qu’un phénomène de mode, le bijou tibétain est un phénomène ethnique en or Tibet et en or Népal, et intégralement dans terminés les pays asiatiques à qui la culture est avant tout tournée vers la spiritualité.
Les femme tibétaines et népalaises attachent une grande importance à apparence, se parant ainsi de bijoux ornés de pierres naturelles ainsi qu’à de symboles spirituels forts, tels signes auspicieux et pourquoi pas mantras bouddhistes (souvent les deux).