7 faits intéressants sur le rituel Suna Besha | Bracelet Yoga

Bhubaneswar: Numero Uno 'Suna Besha' de la Sainte Trinité – Seigneur Balabhadra , Devi Subhadra et Lord Jagannath – est une chose de beauté et de joie éternelles pour toute une vie. Les divinités sont ornées de bijoux en or criard en quantité suffisante sur cette occasion propice et devenir le chéri de la foule meunière.

Vous trouverez ci-dessous des faits intéressants sur Suna Besha que peu de gens connaissent.

1.) Le rituel Suna Besha sur les chars n’est observé que pendant le Bahuda Yatra ou Bahuda Ekadashi, également appelé Asadha Ekadashi. Mais, on l'observe quatre fois de plus par an à l'intérieur du temple, à l'occasion de Magha Purnima, Dashahara (Vijyadashami), Karthik Purnima et Pousa Purnima, lorsque les divinités sont ornées des ornements du Ratna Singhasana (autel-gem studded).

2.) Les mains et les pieds de Lord Jagannath et Balabhadra sont décorés de plaques d'or pendant la Suna Besha. Par ailleurs, Lord Jagannath est également orné d’un ‘Chakra’ (disque) d’or sur la main droite, tandis que la conque d’argent est ornée de la main gauche. Le frère aîné Balabhadra est orné d’une charrue en or à la main gauche, tandis qu’un «gada» en or se pare de la main droite. Devi Subhadra est également joliment ornée de ses meilleurs ornements en or et en diamants.

3.) Les ornements en or utilisés lors de la Suna Besha sont connus sous les noms de Sri Hasta (main d'or), Sri Payar (pieds d'or), Sri Mukuta (grande couronne d'or), Sri Mayur Chandrika (une plume de paon d'or utilisée par Lord Jagannath), Sri Chulapati (costume de front doré soulignant la beauté du visage), Sri Kundal (boucles d'oreilles suspendues dorées), Sri Rahurekha (demi-décoratif en forme de carré pour le visage), Sri Mala (colliers à plusieurs motifs en or), Sri Chita (troisième oeil de dieux), Sri Chakra (roue d’or), Sri Gada (matraque d’or), Sri Padma (lotus d’or), Sri Sank (conque d’argent).

4.) Les différents modèles de Sri Mala sont les suivants: Padam Mala (forme de lotus), Sevati Mala (forme de petite fleur de soleil), Agasti Mala (forme de lune), Kadamba Mala (motif de fleurs de Kadamba ou en forme de balle ronde), Kante Mala (Grand or perles), Mayur Mala (forme de plume de paon) et Champa Mala (forme de fleur jaune de Champa).

5: Le Sri Chita qui désigne le troisième œil des dieux est représenté séparément pour chacune des divinités. Sur une plaque dorée, il y a huit pierres précieuses et au centre, on trouve un pur bijou. Le front de Lord Jagannath est orné d’un diamant et celui de la déesse Subhadra est décoré d’une émeraude (panna). Ces ornements de front sont supprimés lors de la sortie des divinités lors du Deb Snana Purnima. Ils sont ensuite redécorés lorsque les divinités retournent dans le sanctuaire sanctorum le jour de la fête de Chitalagai Amavasya, célébré le jour de la nouvelle lune du mois lunaire de Shravana.

6.) Les ornements en or sont stockés au trésor du temple connu sous le nom de Bhitaara Bhandaraghara. Selon les "Records of Rights" du Srimandir, le Bhandara (magasin) possède 150 objets en or comprenant trois colliers d'environ 1,4 kg chacun, des membres (mains et pieds) de Jagannatha et Balabhadra fabriqués en or d'environ 9 kg et 8 kg. Sont également enregistrées des couronnes décoratives des divinités Jagannath, Balabhadra et Subhadra de l’ordre de 7 kg, 5 kg et 3 kg environ. Lorsque des bijoux sont apportés pour décorer les divinités sur les chariots, des policiers armés l’accompagnent avec un minimum de 25 commerçants. À l'exception des prêtres et des serviteurs, personne d'autre n'est autorisé à rester sur les chars pour des raisons de sécurité.

7.) Selon l'histoire du temple, Suna Bhesha a été introduite à l'époque du roi Kapilendradeva en 1460 après JC Lorsque le roi Kapilendradeva, qui régna entre 1434 et 1466, rentra chez lui triomphant après avoir remporté la guerre contre les souverains du Deccan (Inde méridionale), apporté une énorme prime porté sur 16 éléphants. Les trophées qu'il collectionna se composaient de diamants et d'or. Le jour de son arrivée à Puri, il a fait don de tout le butin à Lord Jagannath. Il a demandé aux prêtres du temple de confectionner des ornements en or et en diamants pour orner les divinités à l'occasion de Rath Yatra. Depuis lors, les divinités sont décorées avec ces bijoux après le Bahuda Yatra.

Les malas sont de magnifiques perfection composés de 108 perles que les Boudhistes et les Hindous en font usage depuis des siècles pour méditer. Il est employé pour compter les mantras (les prières en sanskrit) en groupes de 108 répétitions. La récitation d’un mantra est utilisée comme une forme de méditation.
Selon les origines du yoga, un mantra est un mot ou une phrase en sanskrit qui a des avantages spéciaux qui transforment la conscience, satisfont les désirs ou promeuvent la guérison.

La « guirlande de méditation » est donc la traduction littérale de ce mot d’origine sanskrit, la langue des écris religieux hindous et bouddhistes, ce qui renvoie à son usage première le « Japa » (type particulier de méditation où le fidèle récite des textes sacrés). Dès lors, le japa mala est utilisé à la récitation de prières mantras pendant séances de méditation.
Le Mala sert principalement à compter la répétition de récitations de mantras a l’intérieur du bouddhisme pendant les prières et de la méditation, tandis que dans l’hindouisme ce bracelet Mala « Rudraksha » est un accessoire de protection aux vertus spirituelles constitué de graines d’Elaeocarpus ganitrus de tailles diverses.

Le bracelet Mala vous permet, à l’aide de ses perles, d’estimer votre temps de méditation. Il est une valeur impartiale de la durée de chacune de vos séances.

Le bracelet Mala pourra aussi vous aider à travailler votre patience et votre concentration. La patience et la méditation sont deux vertus obligatoire à la méditation. Ce sont aussi des qualités considérables dans votre vie de tous les jours et dans votre épanouissement personnel et spirituel.

Le fait d’égrener tout germe donne l’opportunité de se recentrer. Le bracelet Mala devient un appareil qui rappelle à l’essentiel en toutes circonstances.

Il est le symbole du parcours de ses chemins intérieurs. Il dit que ces chemins seront être traversés à l’infini en dévoilant encore de nouveaux trésors. C’est une façon de connaître que la connaissance de soi est Illimitée. Le développement personnel est l’art de fini une vie. Il est vraisemblable de profiter de l’énergie du Mala tibétain pour optimaliser sa séance. Certains parure Mala permettent d’accéder plus rapidement à un état de sérénité intérieur. Ils sont également propices d’or bien-être et à la relaxation.

Dans le yoga, le bracelet Mala permet aussi devenir un point de fixation. Il donne l’occasion de rester concentré, et surtout de faire abstraction de l’environnement.

Les bijoux bracelet Yoga ont parfois des vertus lithothérapie grâce aux pierres semi précieuses. Le pouvoir des pierres est très puissant sur le corps humain.
Voici les pierres naturelles donnant des énergies positives :
• Quartz
• Cristal
• Jaspe dalmatien
• Cornaline
• Pierre de soleil
• Agate noire
• Diamant
• Citrine
• Obsidienne
• Calcédoine
• Pierres de lave
• Pierre d ambre
• Oeil de faucon
• Jaspe jaune
• Pierre de protection
• Pierre de lune
• Turquoise
• Améthyste
• Lapis lazuli
• Aventurine
• Oeil de tigre

Ceux qui examinent les chakras les décrivent comme des organes vivants. Ils auraient pour fonction la régulation de « l’énergie » entre les différentes parties du corps, et entre le corps, la terre et l’univers. Soumis aux aléas de l’individu, elles présenteraient des symptômes de rigidité et pourquoi pas d’affaissement, d’encombrement ou bien de perte de vitalité. Ils communiqueraient parmi eux et seraient capables de se compenser mutuellement. Réciproquement, une action « d’harmonisation énergétique » ( comme le objectif bracelet ) aurait des répercussions sur facultés de l’individu.